add share buttons

Aider les enfants à gérer leurs émotions : le cerveau dans la main

Il pique une colère dans un magasin. Il refuse de s’habiller. Est-il en train de vous tester ? Non ! C’est simplement que son cerveau grandit, se modifie et mène la danse.

L’éducation n’est pas une lutte de pouvoir, mais un accompagnement bienveillant, aimant et intelligent.

Les dernières découvertes sur le cerveau des enfants jettent un éclairage nouveau sur leur comportement. Et si en leur expliquant comment fonctionne leur cerveau, ce qui se passe à l’intérieur de leur tête nous aidions nos enfants à mieux gérer leurs émotions ?

Voici une présentation imagée de ce que l’on pourrait leur dire :

« Ferme ton  poing. Imagine que ta main représente ton cerveau. La partie haute de ton cerveau est l’endroit où tu prends les bonnes décisions, même lorsque tu es en colère ou que tu as très peur. C’est ton cerveau d’en haut.

Maintenant, relève un peu tes doigts. Tu vois ton pouce, il représente ton cerveau d’en bas. C’est de là que viennent les émotions les plus fortes. Il te permet aussi de faire attention aux autres, de ressentir de l’amour et d’éprouver de la colère ou de l’insatisfaction.

Tu vois, si tu replies les doigts, la partie haute de ton cerveau, l’endroit où tu penses touche ton pouce. Comme ça, elle aide la partie basse à exprimer calmement les sentiments.

Parfois, quand l’émotion est trop grande, tu peux piquer une crise. Déplie entièrement tes doigts. Ton cerveau d’en haut ne touche plus ton cerveau d’en bas. Cela signifie qu’il ne peut plus l’aider à se calmer. Voici un exemple de ce qui peut se passer dans ton cerveau. Regarde ce qui est arrivé à Léo quand sa petite sœur a cassé sa tour en Légo. Il a piqué une crise et a voulu lui hurler dessus. Mais les parents de Léo lui avaient parlé des crises. Ils lui avaient expliqué que son cerveau du haut pouvait apaiser celui d’en bas. Léo était toujours en colère mais au lieu de crier après sa sœur, il a réussi à lui dire pourquoi il était fâché. Il a demandé à ses parents de la faire sortir de sa chambre.

Donc, la prochaine fois que tu sens que tu vas exploser, imite ton cerveau avec ta main. Mais n’oublie pas, ce n’est pas un poing pour te battre, c’est juste une image de ton cerveau. Déplie les doigts puis replie-les lentement pour qu’ils recouvrent ton pouce. Cela te rappellera d’utiliser ton cerveau du haut pour apaiser les émotions fortes de ton cerveau du bas. »

Vous retrouverez cette jolie histoire en image ci-dessous.

D’expérience, il faut pas mal de pratique avec les enfants au calme avant qu’ils soient capables de s’approprier l’image mentale du cerveau dans la main quand ils sont en crise et même avant qu’ils soient en crise. Il faut s’y entraîner avec l’enfant, raconter l’histoire, la jouer pour que le geste devienne automatique. Souvent, lorsque l’enfant est en crise, le cerveau du bas est trop puissant. Il faut quelques temps avant que le corps mobilise par cette main le cerveau du haut, d’où l’intérêt de travailler l’automatisme du geste. Il leur faut le temps de bien se connaître aussi pour anticiper le moment où ils vont exploser… Soyez patient 🙂 Cela dit, cela reste un outil intéressant pour aider les enfants à mieux gérer leurs émotions et apprendre à bien se connaître.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :