Allez, on se déstabilise carrément avec cet article pour découvrir les écoles démocratiques ou les écoles aux apprentissages autonomes.

Dans ces écoles privées hors contrat (donc payantes) les enfants n’ont pas d’horaires, pas de programme à suivre, pas de « travail » !! Si, si !

Ils sont une vingtaine à évoluer dans une grande maison ou un grand appartement. Ils ont entre 4 et 16 ans, et décident tous les jours de quoi va être faite leur journée.

Mais vous me direz où sont les adultes ? Que font-ils ? Ils sont nombreux (environ 1 adulte pour 4/5 enfants). On les appelle des facilitateurs. Ils n’ont pas de formation particulière. Ils sont là pour aider l’enfant à réaliser son projet (écrire une carte, construire une tour, trouver des ressources pour un programme informatique, …)

L’idée pédagogique de ces écoles est que l’enfant est le moteur de ses propres apprentissages. C’est à lui de sentir et de décider quand le moment est venu pour lui d’apprendre telle ou telle chose. Alors il arrive (souvent) que les enfants n’apprennent à lire que vers 12/13 ans, comme il arrive quelques fois qu’ils sachent lire très jeunes 🙂

En tant que parent, il nous faut un sacré lâcher prise et une grande confiance en nos enfants pour croire en leur développement autonome.

Je vous livre une conférence de Ramïn Farhangi qui explique pourquoi il a créé à Paris l’Ecole Dynamique, une micro-société démocratique où les enfants sont libres de faire leurs propres choix concernant leurs apprentissages et tous les autres domaines de la vie.

Et parce que ces initiatives se multiplient voici une autre expérience menée à Dijon.

L’idée est déroutante, surtout quand on est enseignante ! Perso, je reste perplexe sur des apprentissages fondamentaux tardifs ( lire, écrire, compter). Il me semble qu’il y a des paliers d’apprentissages, que le cerveau est prêt et connecté à certains moments dans le développement du cerveau (voir mon article sur l’apport des neurosciences). Évidemment, tout est possible… Je me dis pourquoi pas ?

Après sondage auprès de mes enfants, aucun des trois ne souhaitait une telle « école ». Ils sont bien dans la leur, ils ne voient pas l’intérêt d’en changer ! Ouf ! Comme quoi, l’école plaît encore aux enfants !

Et vous, vos enfants vont-ils dans des écoles démocratiques ? Aimeriez-vous qu’ils y aillent ? Je suis impatiente de lire vos réactions.