add share buttons

Et si ranger ses jouets devenait facile ?

Quand les enfants s’ennuient alors que leur chambre et le salon sont envahis de jouets, c’est qu’il est grand temps de ranger… Mode d’emploi.

1- Jouer est essentiel

Jouer est essentiel pour l’enfant. A travers le jeu, il se construit, découvre le monde, apprivoise ses peurs, apprend à vivre ensemble, à créer… L’idée n’est donc pas de lui supprimer tous les jouets mais de faire le tri pour lui permettre de mieux jouer – supprimer le superflu.

Avoir moins de jouets permet de mieux se concentrer pour explorer et jouer de manière plus créative. Alors, on y va : rangeons, trions !

Merci à Yapaka.be pour le visuel

2- Simplifier

Vous avez sans doute déjà remarqué que les enfants s’amusent d’un rien : 3 cailloux, un morceau de bois, une timbale, une cuillère… Plus le jeu est simple, plus les enfants jouent longtemps. Pourquoi ? Parce que ces objets laissent libre cours à leur créativité : les enfants peuvent détourner leur usage et inventer des scénarios à l’infini !

C’est pourquoi, avec les enfants de moins de 5 ans, évitons les jouets trop complexes. L’enfant doit pouvoir s’approprier un jouet et laisser libre cours à son imagination. Je privilégie sans conteste les jeux « sans pile » : les jeux sont plutôt en bois, durable, agréable à manipuler, sans bouton « qui fait du bruit » ni « lumière qui clignote dans tous les sens ».

Alors soyons ambitieux dans notre tri : enlevons de la chambre de nos loulous les jouets qui brident l’imagination. Petit tour d’horizon de ce que je retirerais de la chambre des enfants :

  • Les jouets qui ne correspondent plus à leur âge ( à négocier avec vos enfants car c’est souvent sympa de régresser un peu de temps en temps et puis il y a des jouets affectifs…)
  • Les jouets avec lesquels ils ne jouent jamais  : ceux-là on peut même les retirer en leur absence, ils ne s’en rendront pas compte !
  • Les jouets cassés (et qu’on ne va pas réparer…)
  • Les jouets « sur-stimulants » : ceux qui font du bruit tout le temps et qui s’allument sans arrêt 🙁
  • Les jouets tirés de produits dérivés de films ou programmes télé
  • Les jouets avec écran (l’écran devrait arriver le plus tard possible dans la vie :-))

3- Faire tourner les jeux

Pour maintenir l’intérêt de l’enfant au jeu, il vaut mieux n’en proposer que quelques-uns à la fois. On peut ainsi remplacer les jouets de la chambre ou du salon toutes les semaines ou tous les mois par d’autres qu’on a mis de côté. Chez nous, le stock de jeux est dans la grange. De temps en temps, les enfants veulent aller au « magasin de jouets » (la grange). Ils peuvent remonter un jeu s’ils en enlèvent un de leur chambre ou du salon. Du coup, il n’y a pas d’accumulation dans leur espace (et le nôtre aussi d’ailleurs pour ce qui est du salon !) Les jeux sortis sont utilisés. Quand ils s’en lassent, on change !

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé : Des idées cadeaux

4- Échanger

Souvent chez les copains, on trouve le jeu ou le jouet qu’on voudrait avoir ! Pourquoi ne pas proposer aux copains de faire des échanges de jeux. Cela permet de varier les jouets et de valider un réel attrait. Bien souvent, ce qui appartient à l’autre n’est attirant que peu de temps quand on a le jouet chez soi…

5- Emprunter à la ludothèque

Les ludothèques sont des mines de jouets et jeux en tous genres. Plutôt que de vouloir tout posséder, pourquoi ne pas emprunter les jouets ? Chez nous, les ludothèques sont gratuites. Cela nous permet de jouer sans se ruiner et sans encombrer les étagères de la maison. Quand on a assez joué avec, on le rend !

Alors oui, j’aime l’idée qu’on peut jouer avec moins et… mieux. Et vous, comment faites-vous chez vous avec les jouets de vos enfants ? N’hésitez-pas à partager tout ça dans les commentaires ci-dessous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :