add share buttons

Mon enfant va à l’école…

Quand on est parent, l’entrée à l’école de notre tout petit peut être un moment stressant « il pleure »  » il s’accroche » « ça me fend le cœur de le laisser » ou enthousiasmant « tu vas voir tout ce que tu vas apprendre » « tu vas te faire plein de copains ». Dans tous les cas, faire sa rentrée à l’école est un moment riche en émotions tant pour les enfants que pour leurs parents.

Et puis une à l’école, on a tendance à reporter notre propre vécu de l’école sur nos enfants -c’est ainsi- Ayant nous-mêmes vécus l’école, on s’imagine comment cela se passe, comment cela va se passer… Notre enfant n’arrive pas neutre de notre histoire à l’école. Il y a nos appréhensions, nos craintes, nos envies…

Alors comment accompagner au mieux nos enfants dans leurs apprentissages à l’école ?

Apprendre de toutes les situations

Apprendre ne s’arrête pas à la porte de la classe. Les enfants ne passent que 6h environ dans une classe.  C’est dire le temps extra-scolaire qui reste !

Une fois passé le portail pour rentrer à la maison, utilisons tout ce temps libre pour réinvestir ce qu’ils ont appris à l’école. Cela peut-être : « Tiens, on double les proportions du gâteau, cela fait combien ? » ou « Peux-tu me chercher ce lieu sur la carte ? ». Tout est prétexte à apprendre sans s’en rendre compte. Lorsqu’on se sert du quotidien pour transmettre et rendre ses enfants autonomes par la mise en place d’un cadre, de discussions, d’expérimentations dans la cuisine, le jardin, l’atelier, apprendre et s’entraîner devient un jeu.  Et ce qu’on apprend à l’école devient d’autant plus concret.

Pour la petite histoire, ma fille apprenait à l’école à chercher dans le dictionnaire. De retour à la maison, elle n’a eu de cesse de vouloir chercher des mots dans le dictionnaire de la maison (bien plus complexe que celui « adapté » de la classe).

Et puis valoriser au quotidien les qualités qui servent à apprendre : l’exploration, la curiosité, l’autonomie, l’organisation… montre qu’apprendre fait partie de la vie !

Croire en l’école et y trouver sa place

Lorsqu’on a une image positive de l’institution, on parle plus volontiers de l’école avec ses enfants. On élargit la discussion au quotidien des enfants  (les copains, les emplois du temps…). On ne se cantonne pas aux résultats, aux notes…

Participer aux réunions, s’impliquer dans la vie de l’école, participer aux sorties, aux spectacles, classes de découvertes, sont autant d’occasions pour nous parents de passer du temps à l’école et faire en sorte que l’enfant s’y sente chez lui.

Mais aussi : 

Communiquer avec les enseignants pour mieux comprendre comment ils fonctionnent pour s’en inspirer à la maison. 

Le temps des devoirs… un moment privilégié

Pour aider votre enfant, prenez le temps de faire ses devoirs avec lui. Faites-les avec lui ou demandez-lui qu’il vous raconte comment il a fait. Surtout, n’imposez-pas « votre « technique ou ce que vous, vous avez appris à l’école, faites confiance à l’école et vous verrez que cela fonctionnera très bien.

On peut profiter de ce moment pour valoriser le travail en montrant aux enfants ce qu’ils ont réussi à surmonter par leurs efforts (plutôt que par des prédispositions). On n’est pas obligé de rendre tout fun. Apprendre aux enfants à cultiver leur persévérance et leur concentration, y compris dans des taches qui n’ont rien à voir avec le domaine scolaire augmente considérablement la confiance en soi.

 

📖  LIRE | Pourquoi les enfants de profs réussissent mieux ? de Guillemette Faure et Louise Tourret paru aux Arènes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :