Nous avons tous eu un jour honte au supermarché, dans un magasin, dans la rue que les passants nous dévisagent parce que notre loulou hurle son mécontentement ! Une crise d’enfant en public ne fait jamais partie des bons souvenirs…

Voici quelques trucs pour gérer les crises en public sans perdre la face !

Pourquoi les enfants font-ils des crises?

Les petits enfants font des crises parce qu’ils n’ont pas le vocabulaire requis pour exprimer leur colère ou leur tristesse et qu’ils n’ont pas encore développé de techniques pour gérer ces émotions intenses. Pour les plus âgés, même s’ils sont en mesure de s’exprimer, ils peuvent continuer de faire des crises s’ils n’ont jamais trouvé les moyens de se calmer par eux-mêmes ou par mauvaise réaction des parents. Par exemple, si l’enfant remarque que ses parents ont tendance à céder à ses demandes s’il fait une crise, il sera tenté de répéter l’expérience.

Comment faire pour éviter les crises en public ?

Voici quelques pistes qui peuvent vous aider à prévenir les crises en public et à préparer votre enfant adéquatement aux sorties.

  • Avertissez votre enfant avant d’arriver à votre destination. Expliquez-lui où vous allez et ce que vous avez l’intention d’acheter. Comme nous, les enfants sont plus réceptifs lorsqu’ils savent à quoi s’attendre.
  • Établissez des limites claires par rapport aux comportements acceptables ou inacceptables. Déterminez avec lui les conséquences qu’entrainera le non-respect des consignes. Et respectez-les !
  • Ne lui en demandez pas trop. C’est important de respecter son âge et son niveau de compréhension, mais aussi de son état général. Par exemple, un enfant fatigué deviendra plus facilement irrité, et un enfant qui a faim risque de vouloir dévaliser l’allée des friandises.
  • Apportez une collation et quelques-uns de ses jouets favoris pour le distraire puisque les enfants peuvent s’ennuyer facilement, surtout si vos emplettes ne le concernent pas.
  • Observez les moments ou les raisons qui déclenchent des crises en public et évitez si possible de reproduire ces scénarios. Par exemple, les  repas au restaurant sont souvent beaucoup trop longs pour les enfants…
  • Encouragez votre enfant à participer à vos emplettes. Vous pouvez lui donner un choix entre deux articles, lui demander son avis ou lui expliquer l’utilité de divers articles afin de mobiliser son attention.

Comment gérer la crise?

On a beau prévenir, parfois on met les enfants dans des situations ingérables pour eux : l’anniversaire de la tante Georgette (trop long et barbant), les courses de la semaine (après une journée d’école, c’est fatigant).  Malgré tout, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour aider votre enfant à retrouver son calme.

Règle de base très importante : rester constant dans ses interventions.

  • Dès les premiers signes d’agitation, retirez votre enfant dans un coin plus intime et rappelez-lui les consignes et les conséquences s’il ne les respecte pas.
  • Demandez à votre enfant d’exprimer ce qu’il ressent en l’aidant à mettre des mots sur ses émotions afin d’éviter qu’il devienne rapidement submergé par ses émotions négatives.
  • Si une crise survient malgré tout, restez calme. Si vous êtes énervé, votre enfant le sentira et ça risque d’intensifier sa réaction.
Les lecteurs ont aussi aimé les articles suivants :
#13 : Au quotidien : 6 actions à mener dès que possible
Aider les enfants à gérer leurs émotions : le cerveau dans la main
  • Parlez doucement à votre enfant en crise et, s’il vous permet de le faire, prenez-le dans vos bras pour qu’il se sente rassuré. Vous pouvez également retourner dans un endroit calme afin de lui donner le temps de vivre ce moment d’émotions intenses loin des regards des gens.
  • Si votre enfant n’arrive pas à retrouver ses esprits, laissez vos emplettes sur place et prenez une pause dans la voiture. Vous reviendrez une fois qu’il aura retrouvé son calme et que vous aurez pris le temps de faire une petite mise au point avec lui.
  • Ne cédez jamais devant une crise ! L’enfant apprendra rapidement qu’il n’a qu’à faire une crise pour vous faire changer d’idée. L’idéal étant bien sûr de désamorcer la crise, de faire en sorte qu’il n’y en ait pas  !
  • Évitez de vous concentrer sur ce que les gens qui vous entourent pensent de vous et restez concentré sur votre enfant : il est en apprentissage et il a besoin de toute votre attention.
  • Lorsque la crise est terminée, félicitez votre enfant d’avoir retrouvé son calme. En renforçant les comportements positifs, il sera plus tenté de les reproduire par lui-même.