add share buttons

10 astuces pour ne plus crier après ses enfants

Avec la fatigue et le stress, difficile parfois de ne pas hausser la voix quand votre loulou rechigne à faire ce que vous lui demandez. Pourtant, crier ne s’avère souvent d’aucune utilité, et crée, au pire, une ambiance pesante dans la maison.

1- Comment garder une maison rangée sans crier ? En adaptant l’environnement à votre enfant

Vous râlez parce que Juliette rentre de l’école et étale ses affaires partout dans le salon ? Parce que Lucas tripote tout ce qu’il trouve sur les étagères et la table basse du salon ?

On pense souvent à adapter l’environnement à l’enfant pour qu’il ne se fasse pas mal, mais on oublie de l’adapter pour qu’il soit autonome. Si le porte-manteau, les tiroirs, les étagères de rangement sont accessibles, s’il y a des caisses pour ranger les jouets, cela permettra a vote enfant de faire des petites choses seul. Quel encouragement pour lui et quel soulagement pour vous !

Quand il est petit, l’enfant aime toucher les objets qui l’entourent : c’est ainsi qu’il découvre le monde. En manipulant. Accompagnez-le dans ses découvertes et lui montrant et expliquant ce qui fragile, précieux, dangereux si l’objet tombe et se casse… Avec une bonne compréhension de son environnement, vous n’aurez plus peur que votre enfant abîme quelque chose.

2- Comment rester patient sans crier ? En vous octroyant des moments en famille

Bien que vous tentiez de garder votre calme, vous ne pouvez vous empêcher d’hurler sur Manon quand elle renverse pour la cinquième fois son verre à table…

Pour ne pas crier, il faut faire attention à la fatigue des enfants, mais aussi à sa propre fatigue. Prendre du temps pour soi permet de récupérer de sa fatigue : octroyez-vous ne serait-ce qu’un quart d’heure de sieste par jour ou un temps dans la semaine pour faire du sport, une marche. Cela fait fait du bien au corps et donc au moral 🙂

Prendre du temps à passer en famille permet de resserrer les liens : une soirée jeux de société ou une soirée cinéma, un après-midi ballade, faire un bricolage ensemble, la cuisine… Pas de courses, pas d’invités, pas de téléphone ni d’ordinateur. Juste le plaisir d’être ensemble et de partager la même activité. Cela recharge les batteries de toute la famille !

 3- Comment se faire entendre sans crier ? En préférant le « je » au « tu »

Quand vous vous adressez à Jules, vous employez bien souvent un « tu » accusateur : « Tu fais toujours la tête », plutôt que de penser à utiliser le « je » pour exprimer vos émotions et votre besoin.

Apprendre à utiliser le ‘je’ permet d’adresser des messages sans que l’enfant se sente agressé. Du coup, il est naturellement plus coopératif. Plutôt que de dire ‘Tu ne ranges jamais ta chambre’ préférez ‘Je vois plein des petites voitures à la traîne par terre. J’aime quand ta chambre est bien rangée, c’est plus pratique pour y marcher. Allez, on range. » Cela vous évitera d’être dans l’agressivité, l’accusation ou la comparaison avec les frères et sœurs. Mettre des étiquettes sur chacun empêche d’instaurer un climat de confiance.

4- Comment aider votre enfant à vous écouter sans crier ? En limitant les écrans

Votre ado envoie des SMS pendant les repas, votre loulou de 8 ans ne veut pas décrocher de son dessin-animé… et vous ne faîtes pas mieux en pianotant sur votre Smartphone !

Couper les écrans, c’est plus sain ! Pas de télé ni de téléphone pendant les repas ! Soyez dans le présent, écoutez les gens qui sont autour de la table. Il faut du temps pour échanger et communiquer : il faut être présent à soi et à l’autre pour établir une vraie relation. Créer du lien et un échange de qualité est indispensable pour que ce que vous disiez par la suite ait un impact.

Si, par habitude, tout le monde pose son téléphone dans l’entrée et n’y touche plus par la suite, la « vraie » communication va s’instaurer. Si le téléphone ou autre écran est interdit dans la chambre, le dialogue sera plus facile…

5- Comment faire respecter les règles sans crier ? En discutant ensemble des règles de la maison

Vous êtes tracassée par un problème au boulot et passez vos nerfs sur les enfants. Votre petit dernier est visiblement contrarié par quelque chose qu’il n’arrive pas à exprimer. Votre ado n’accepte pas de ne plus avoir son téléphone dans sa chambre.

Prendre un moment en famille pour parler ensemble de la gestion d’un problème au quotidien, permet de poser à plat les choses et de chercher ensemble des solutions. Faites confiance aux enfants, ils ont souvent de bonnes idées ! Ce temps de parole permet de mieux répartir les tâches de chacun ou d’exprimer un souci.

« Quand je vois la salle de bain pleine d’eau à chaque fois que vous sortez de la douche, ça me met en colère parce que ce n’est vraiment pas agréable de passer après vous. Qu’est-ce qu’on peut faire ? » Cela permet à chacun d’apprendre à communiquer, à écouter, à trouver ensemble une solution pour la mettre en application. C’est toujours plus efficace de fixer des règles tous ensemble que de prendre des décisions arbitraires .

6- Comment créer des routines sans crier ? En anticipant les moments sensibles

Il est l’heure de manger et vous appelez la tribu qui traîne des pieds pour venir à table, ce qui a le don de vous énerver au plus haut point !

Imaginez-vous que vous soyez en train de travailler et que l’on vous demande de venir à table dans la minute : ce n’est pas agréable. Alors que si je vous dis « Le repas est bientôt prêt. Dès que tu as fini ta phrase on peut passer à table. Est-ce que tu as compris ? » Anticiper permet de préparer l’enfant et de lui laisser le temps de se mettre en mouvement. Vous lui laissez ainsi le temps de suspendre ou finir son activité pour passer à table. Il est important de valider que l’enfant aie bien compris votre demande car souvent, plongé dans son jeu, l’enfant n’est pas attentif à ce que vous voulez. « Est-ce que tu as compris ? » ou « Dès que tu as fini ton dessin, on fait quoi ? » Ces phrases vous permettent de valider que votre enfant a bien compris le message 🙂

7- Comment parler sans crier ? En adoptant le bon ton de voix

Vous demandez à Louis d’arrêter de faire le pitre, et en même temps, vous riez à moitié de ses bêtises, puis vous remettez à lui crier dessus : attention, vous risquez de perdre toute crédibilité !

Avoir le bon ton de voix est très important. Si vous n’êtes pas convaincue de votre demande, il y aura une incohérence entre votre requête et votre état émotionnel, et cela ne pourra pas marcher. Rire si vous voulez qu’il arrête un comportement de pitre est conte productif. De même, crier après un enfant pour qu’il arrête de crier est incohérent. Dans ce cas, mieux vaut se mettre à sa hauteur et lui parler tout bas.

8- Comment créer des routines sans crier ? En adaptant bien vos demandes à son âge

Votre enfant râle tous les soir parce qu’il ne veut pas aller à la douche. Vous vous agacez parce que la chambre n’est jamais rangée.

Qu’il s’agisse d’une douche ou d’un rangement, votre enfant a besoin que vous fassiez avec lui pendant longtemps 🙂 3, 6, 8 ans ! Aidez-les au début puis les laissez de plus en plus autonomes. Ils vous diront qu’ils veulent faire « tout seul » ! La clef est d’adapter les compétences à chaque âge, et de donner une impulsion aux actions. Par exemple, ‘commence à ranger et je viens t’aider’. A 3 ans, un enfant n’y arrivera pas tout seul et c’est normal.

9- Comment rester ferme sans crier ? En attirant l’attention sur ce qui est permis

« Fais pas ci » « Fais pas ça » « Ne t’approche pas de la prise » « Ne joue pas avec ce vase » Ces petites phrases ont le don d’attirer encore plus votre loulou vers l’objet dangereux.

Plutôt que de lui donner de mauvaises idées, attirez son attention sur ce qui est permis. On dit souvent « Tu vas te faire mal » « Ce n’est pas de ton âge », mieux au contraire lui dire ce qu’il peut faire, surtout entre 3 et 5 ans. S’il saute sur le canapé, vous pouvez dire « On est assis sur le canapé » puis proposez-lui d’aller jouer dehors ou de préparer avec vous le repas. A cet âge, il est normal que votre enfant bouge, à nous de leur proposer des activités alternatives.

10- Comment se faciliter la vie sans crier ? En montrant l’exemple

Les enfants apprennent beaucoup par imitation.  Si vous criez en permanence, vos enfants ne sauront s’exprimer que sur ce mode. Dans une maison rangée, les enfants rangent spontanément. Dans une maison calme, sans stimulation d’écrans d’aucune sorte (console, tablette, télévision, téléphone), les enfants jouent plus calmement. Ils sont plus enclins à jouer dehors. Dans une maison où on privilégie l’affection, le dialogue, l’échange, les conflits sont moins nombreux et gérés plus pacifiquement. Cette cohérence dans votre comportement d’adulte est essentielle.

Alors, ça vous dit ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :