add share buttons

« Range ta chambre ! »

« Mais qu’est-ce que c’est que ce bazar ! » « C’est pas possible ! » « Range ta chambre ! Tu reviendras quand tout sera rangé ! »

Le rangement de la chambre est souvent source de conflit. Pour nous parent, les objets ont chacun une place définie, bien rangés sur les étagères ou dans les armoires. Pour l’enfant, la place est.. là où il les a posés la dernière fois et où il peut les voir !

Mon expérience du rangement avec les enfants m’a appris que :

1- Rien ne vaut l’exemple

Si on est plutôt adepte du rangement, du « chaque chose à sa place » les enfants vous imiteront spontanément. Si vous rangez systématiquement les choses après vous en être servies, cela fait partie de l’ordre des choses (c’est le cas de le dire !) de ranger le jeu après avoir joué.

Les lecteurs ont aussi lu cet article : Éducation bienveillante : le triangle de la réussite

2- Installer des routines nous facilite grandement la tâche

o On range le jeu avant d’en prendre un autre

o Ranger régulièrement : 1 fois, deux fois, trois fois par jour… – Ne pas laisser le bazar s’installer : c’est plus facile de ranger un peu souvent que beaucoup d’un coup !

o La chambre est déblayée avant de se coucher : on doit pouvoir accéder facilement au lit 🙂

3- Prendre conscience que ce qui est rangé est beau

« Ah c’est agréable une chambre bien rangée, non ? » Savourer à haute voix le plaisir d’être dans un lieu propre et rangé. Le dire, le partager avec son enfant fait prendre conscience de ce qui a été fait. C’est satisfaisant pour tout le monde. « J’aime quand tu ranges de suite tes jouets ». C’est d’autant plus plaisant quand la chambre est en bazar ! « Tu préfères quand ta chambre est rangée ou en désordre ? »

4- Le rangement est un apprentissage progressif

Il est vain de vouloir que votre enfant de 8 mois, qui passe un temps infini à tout sortir, range seul ! A cet âge, ce qui compte c’est sortir les choses, les prendre, les lâcher, les manipuler, les faire tomber encore et encore… Alors pour les aider, voilà comment j’ai procédé :

o Avant 12 mois : je montre et je range avec lui. Je verbalise les gestes que je fais quand je range. « Les cubes vont dans la boîte » « Les peluches dans le tiroir » « Les vêtements dans la commode. »Pas besoin de faire de grandes phrases. Être descriptif en peu de mots sera plus percutant et mieux compris.

o Vers 2 ans : j’offre des choix « On range d’abord les dinosaures ou les engrenages ? » « Tu préfères commencer par ranger les voitures ou les poupées ? »

o Vers 3 ans : j’organise le rangement s’il y a plusieurs choses à ranger. « Je range les vêtements et toi les livres, ça te va ? » « Tu mets les t-shirts dans le tiroir et moi les pantalons sur l’étagère. »

Petit à petit votre enfant sera capable de ranger seul. Une chose à fois ! Et soyez précis dans ce qu’il y a à ranger. Souvent l’enfant regarde sa chambre et ne sait pas quoi faire, par où commencer. Quand on dit « Range ta chambre ! » l’enfant ne sait pas exactement ce que l’on veut. Mieux vaut préciser nos attentes : »Les livres vont sur dans les paniers » – Ne donner qu’une consigne à la fois – « Bravo ! les livres sont rangés ! Maintenant on met les cubes dans le coffre. »

Finalement, cela peut devenir très plaisant de ranger avec ses enfants. Et encore plus quand les choses se rangent naturellement. Et vous qu’en pensez-vous ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :