Parmi les auteurs français remarquables, il y a Catherine DUMONTEIL-KREMER, qui a participé à ouvrir la voie à l’art de « parenter ». A travers sa liste de discussions « parents conscients », beaucoup de parents ont pu échanger aux débuts d’internet. J’y ai activement participé.

De l’Haptonomie à l’accouchement « comme à la maison », du chant prénatal aux jeux coopératifs, Catherine Dumonteil-Kremer donne des pistes pour aider les parents à faire des choix d’éducation cohérents et respectueux de l’enfant. Il faut le lire un peu comme un catalogue des ressources de l’éducation alternative.

Elever son enfant autrement

Le choix d’une grossesse en douceur.

  • se préparer à l’accouchement grâce à la méthode Feldenkrais, le chant prénatal, l’haptonomie ou la méthode Bonapace
  • accompagner la douleur autrement que par une péridurale
  • accoucher à la maison ?

Quand on a pris conscience que donner naissance pouvait se vivre autrement que par des actes médicaux, c’est la relation authentique au bébé qui se crée.

Accueillir son enfant en famille

  • quand allaiter son enfant c’est plus que le nourrir : Après avoir allaité mes 3 enfants plus de 2 1/2 ans chacun, je sais aujourd’hui qu’une partie de ma allaitement maternelrelation actuelle avec mes enfants découlent des liens tissés lorsqu’ils étaient petits. A l’heure où l’allaitement fait partie des préconisations de l’OMS mais est si mal accompagné par le personnel médical (souvent par méconnaissance), Catherine Dumonteil-Kremer en parle avec optimisme et présente toutes les situations où l’allaitement est possible contrairement aux idées reçues (jumeaux, enfants adoptés, césarienne,…) Et ça fait du bien de le lire !
  • quand le papa a un rôle important à jouer : ce livre donne des pistes pour que le père ou futur père prenne sa place au-delà du biberon à donner ! De mon expérience, ce soutien  est extrêmement précieux à la maman 🙂
  • quand le portage aide à tisser des liens avec le nouveau-né : parce que le portage en écharpebébé est un petit mammifère qui a besoin d’être porté longtemps, Catherine Dumonteil-Kremer présente différentes façons de porter bébé.
  • quand le massage est un contact actif
  • quand le sommeil des enfants est accompagné. Pourquoi pas de co-dodo (ou co-sleeping) ? Aborder le sommeil est toujours une question délicate. Dans ce livre, on propose sans tabou des solutions pour que tout le monde dorme la nuit.
  • quand les pleurs du bébé sont entendus. Parce qu’un bébé qui pleure crie un besoin, il est urgent d’y répondre. Ce livre permet de comprendre les tensions qui peuvent animer les bébés, et donne des pistes pour les soulager. Ici, pas de caprices ni de rapport de forces avec l’enfant.
  • quand les comptines, les caresses et les berceuses rassurent.
  • quand dans la vie d’un bébé, on peut se passer de couches. C’est le diaper bébé sur le pot - diaper free - hygiène naturelle infantilefree ou hygiène naturelle infantile. Je l’ai testé, expérimenté avec mes 3 enfants. Du coup la propreté n’a jamais été un apprentissage puisque mes enfants n’ont jamais perdu le contact avec leur corps.

Reprendre son travail ou profession maman ?

  • allaitement et travail : comment s’y préparer au mieux ? Catherine Dumonteil-Kremer donne plein de suggestions pratiques pour aider les parents qui travaillent à garder du temps pour l’enfant et pour soi aussi !
  • choisir une nounou :  quelles sont les bonnes questions à poser à sa future nounou ? Comment accompagner la séparation ?
  • vivre plus simplement : cela peut être une option si on choisit de privilégier la relation plutôt que la consommation. Catherine Dumonteil-Kremer nous y invite en tout cas.

Une discipline aimantedispute enfants - rivalité entre frères et soeurs

  • pour une éducation non-violente
  • l’inefficacité des punitions et récompenses
  • les rivalités fraternelles
  • le travail sur soi

Tous ces thèmes méritent un article en soi ! Je m’y emploierais dans les semaines à venir ! Parce que j’ai expérimenté chacune de ces alternatives.

Aimer et accompagner ses enfants dans la non-violence, c’est un mode de vie dans lequel les mots y sont importants, les câlins et autres moments doux partagés aussi. Les limites sont posées fermement : on trouve dans le livre une série de suggestions pratiques parmi lesquelles on va piocher. A afficher bien en vue !

Les petites activités

cuisiner avec son enfant - activités du quotidien

  • jeux coopératifs plutôt que compétitifs
  • raconter des histoires, chanter ensemble, jouer ensemble
  • activités de la vie quotidienne
  • installer des fêtes et des rituels

Toutes ces petites activités créent des souvenirs merveilleux pour les enfants, et les parents qui jouent avec leurs enfants ! Une grande source d’inspiration.

Apprendre… autrement

  • choisir d’aller à l’école ou pas : l’école à la maison ou le unschooling ?
  • pédagogie Montessori, Steiner, Summerhill ou Freinet ?

On pourra être surpris, dubitatifs, voire choqués à la lecture de ces modes alternatifs d’apprentissage. Ce livre a le mérite de nous les présenter et de mettre en avant les apprentissages autonomes des enfants.

Hauts et bas de la vie de famille

  • préserver le couple : parce qu’avoir un enfant ne veut pas dire se sacrifier pour lui. Ou l’art de trouver aussi de  la place pour sa vie de couple.
  • lorsque le couple se sépare
  • avoir un enfant différent

Lorsque l’enfant est différent, on a besoin de soutien  : on trouve dans ce livre des suggestions pratiques pour aider les parents au quotidien et une bibliographie très intéressante sur le sujet.

Conclusion

L’art de parenter c’est grandir ensemble, trouver un réseau, du soutien auprès d’autres parents. Le chemin est exigent pour lâcher le « Je sais ce qui est bon pour toi » et laisser la personnalité de chacun des enfants se construire sans les blesser.

Ce livre m’a ouvert des portes pour accompagner mes enfants en pleine conscience Pas à suivre - éducation alternativevers un monde plus pacifique et sobre. Un livre qui brasse largement tous les moments d’une vie de famille dans tous ses possibles. On en ressort avec plein d’idées à creuser ou essayer directement ! Et on se dit que finalement, les alternatives sont plutôt simples.

Si, vous aussi, vous avez expérimenté l’une de ces alternatives dans l’éducation de votre enfant, n’hésitez pas à venir le partager dans les commentaires ci-dessous.